La mousse polyuréthane projetée est un matériau qui se fabrique directement sur le chantier où elle est destinée à être posée. Elle est capable de gonfler très rapidement afin d’atteindre un volume final qui fait 20 à 35 fois son volume initial. Par la suite, la mousse prend un aspect solide et compact qui lui permet d’offrir aux bâtiments une isolation continue. Il faut dire que la mousse polyuréthane projetée est l’une des meilleures solutions d’isolation pour bâtiment disponibles sur le marché. Elle protège en hiver contre l’air froid et aide la maison à conserver sa fraîcheur durant l’été. Toutefois, la mousse polyuréthane projetée ne se pose pas de la même façon que les autres types d’isolants. Nous vous faisons découvrir ici les différentes étapes à suivre pour réaliser une isolation efficace à partir de la mousse polyuréthane projetée.

Les étapes d’une isolation avec la mousse polyuréthane projetée

Pour réaliser une isolation optimale grâce à la mousse polyuréthane projetée, les professionnels suivent un processus très spécifique. Celui-ci se déroule en quatre étapes incontournables que sont la préparation du chantier, la prise de niveaux, la projection de la mousse et le surfaçage du sol.

La préparation du chantier

Il est important de préparer convenablement les surfaces sur lesquelles il faudra projeter le produit. Pour cela, il faut déjà commencer par s’assurer que les sols sont suffisamment propres afin de permettre à la mousse d’y adhérer correctement. Il faut donc prendre le temps de les nettoyer correctement et de retirer toutes sortes de saletés s’y trouvant. N’hésitez pas à passer l’aspirateur pour cela.

Il faut également veiller à ce que les gaines techniques soient parfaitement fixées au sol. Il s’agit de tout emplacement destiné à la convergence des réseaux d’énergie et de communication dans un bâtiment. Vous devez faire très attention à ce détail, parce que si les gaines ne sont pas bien fixées, elles risquent de bouger pendant la projection. Cela risque alors de créer une surépaisseur à certains niveaux et de fausser l’isolation.

La préparation du chantier passe également par la protection de certaines parties de la pièce ou du bâtiment à isoler. Les murs et les fenêtres doivent être protégés avec un film plastique afin d’éviter qu’une projection accidentelle ne vienne les tacher. Vous pouvez agrafer le film plastique afin de lui assurer un maintien parfait. En ce qui concerne les portes, elles sont à retirer complètement. Cela permettra aux personnes qui réalisent les travaux d’être libres dans leurs mouvements.

isolation par mousse polyuréthane projetée

La prise de niveaux

Avant de passer à la projection en bonne et due forme, l’équipe spécialisée doit prendre un certain nombre de mesures. Celles-ci guideront les professionnels dans la mise en œuvre de l’opération et les aideront à calculer la hauteur à respecter durant la projection. Mais attention, il faut toujours tenir compte des élévations souhaitées par le résident de l’habitation dans ses différents calculs.

Les instruments nécessaires pour prendre les mesures sont les niveaux à mercure et les lasers. Ces outils permettent d’avoir une idée précise de l’épaisseur de mousse à projeter tout au long de l’opération.

La projection de la mousse

La troisième étape est la plus importante lorsqu’il s’agit d’isoler un bâtiment à l’aide d’une mousse polyuréthane projetée. Celle-ci se fait en plusieurs phases.

Généralement, la mousse de polyuréthane utilisée est fabriquée à partir de deux composants différents. Le premier est le méthyle diisocyanate et le second est le polyol. Chacun de ces deux composants est stocké dans une unité de projection bien spécifique. Il s’agit généralement de camions disposés à l’extérieur du bâtiment. Une fois que l’équipe de projection est prête, les deux composants sont convoyés depuis les unités de stockage à l’aide de deux tuyaux spécifiques à chaque réactif. Avant qu’ils arrivent au niveau du pistolet de projection, ils ont eu le temps d’être portés à une température de 40 °C. Dès cet instant, la projection peut alors commencer.

L’équipe spécialisée projette directement les deux composants sur les surfaces à isoler. Le jet se fait sous forme de fines gouttelettes, afin de permettre aux deux réactifs de se mélanger correctement. La polymérisation est tout simplement instantanée. Dès que l’isocyanate et le polyol entrent en contact, ils forment une mousse qui grossit et s’étend très rapidement afin de couvrir toute la surface à isoler.

Notez que la projection ne se fait pas d’un trait. Elle se fait par couches successives. Cela permet à l’équipe d’avoir une idée en temps réel de la hauteur atteinte et de savoir quand il faut arrêter pour respecter l’épaisseur fixée au préalable. En grossissant, la mousse recouvre également les gaines techniques afin de permettre de disposer d’une isolation parfaitement étanche.

Il faut également souligner que le mode de projection par couches successives empêche la création de ponts thermiques comme dans le cas des planchers chauffants. Cela évite les pertes d’efficacité au niveau de l’isolation du sol dues aux phénomènes de condensation. À l’aide du niveau à mercure, l’équipe pourra vérifier régulièrement l’épaisseur atteinte.

Le surfaçage du sol

La quatrième et dernière étape d’une isolation avec la mousse polyuréthane projetée est celle où il faut niveler le sol. Pour cela, l’équipe de pose se sert de ponceuses électriques afin d’aplanir le sol et d’enlever tout ce qui dépasse. Cette étape est très importante, car elle permet d’apprêter le sol pour recevoir les tuyauteries ainsi que les différentes résistances électriques destinées au chauffage. Une fois le ponçage terminé, il faut toujours veiller à balayer les résidus de mousse polyuréthane. Par la suite, l’équipe peut en toute sécurité retirer les films de protection posés au début et remettre les portes à leur place.

Attention, connaître ces différentes étapes de l’isolation avec mousse polyuréthane projetée ne suffit pas véritablement pour obtenir d’un résultat satisfaisant. Il faut comprendre que les matériaux et réactifs utilisés doivent être de qualité. Mieux encore, l’équipe de projection doit être qualifiée et doit maîtriser chacune des étapes à suivre. La projection de mousse polyuréthane n’est pas une activité qui s’apprend dans un centre de formation ou dans une école. Il s’agit d’un travail qui nécessite des compétences qui ne s’acquièrent qu’au contact de personnes expérimentées dans le domaine.

Pour qu’une surface puisse offrir une isolation parfaite, il est important que le technicien puisse calibrer la projection. Il doit tenir compte d’un certain nombre de paramètres comme l’épaisseur des passes d’isolant, l’expansion de la mousse ainsi que le flux du pistolet de projection.

isolation habitation

Les avantages offerts par une isolation avec la mousse polyuréthane projetée

La mousse polyuréthane projetée présente un certain nombre d’avantages qui font d’elle l’une des meilleures solutions d’isolation.

Une meilleure conductivité thermique

La mousse polyuréthane dispose tout simplement du meilleur pouvoir isolant sur le marché. Celui-ci varie entre 0,025 et 0,027 W/m2 K. Ces chiffres sont largement supérieurs à ceux affichés par les autres types d’isolants. En optant pour cette mousse, vous évitez que l’air froid n’entre dans vos pièces tout en empêchant la chaleur de sortir. Le matériau offre également une bonne résistance phonique, ce qui en fait une isolation acoustique très intéressante.

Une étanchéité face à l’air

La mousse polyuréthane est projetée sous forme de liquide sur les surfaces à isoler. Cela lui permet de pénétrer dans chaque trou, ainsi que dans chaque fissure se trouvant sur la surface traitée. Dès qu’elle durcit, elle forme un solide compact et uni qui comble systématiquement tout ce qu’il y a comme faille susceptible d’être exploitée par l’air pour entrer dans la pièce. Cela fait donc qu’il n’y a aucune perte d’énergie thermique occasionnée par de petites ouvertures comme c’est le cas avec certains types d’isolation.

Un produit respectueux de l’environnement

La mousse ne produit pas de microfibres de suspension susceptibles de polluer l’environnement. Elle est certifiée sans odeur et sans composés volatils. C’est pourquoi elle est classée A+ dans la certification COV. Mieux, il s’agit d’un produit qui est sans danger pour l’homme. Il ne renferme pas d’éléments toxiques ou irritants pour la peau.

Une bonne durabilité

La mousse polyuréthane est un produit imputrescible qui dure très longtemps dans le temps. Sa capacité à former un bloc unique fait que celui-ci ne présente simplement pas de glissements ou de tassements dans le temps. Le bloc formé maintient la même forme pendant des années, sans que n’apparaisse une fissure ou une crevasse. La mousse polyuréthane est un produit qui offre un très bon rapport qualité/prix en ce qui concerne sa durabilité.

chantier isolation

Un gain de temps très important

Le mode de pose de la mousse polyuréthane est très rapide. Il suffit de stocker ses composants dans des camions et de les projeter directement sur les surfaces à isoler à l’aide de machines spécifiques. La réaction est instantanée et la mousse se durcit afin de former un bloc unique. Il n’est plus nécessaire d’attendre longtemps pour le séchage. En une seule journée, une équipe professionnelle peut réaliser l’isolation d’une pièce ou même celle d’un bâtiment.

Les aides de l’état

Grâce à ses avantages techniques, il faut dire que la mousse polyuréthane facilite l’accès à certaines aides prévues par l’État. Pour cela, il faut que la maison ou l’habitation puisse atteindre les niveaux de performance énergétique exigés par l’état, les régions et les municipalités. Les aides sont de diverses formes, des crédits d’impôt aux différentes primes, en passant par une réduction de la TVA. Il y a bien entendu des conditions d’éligibilité qu’il convient de vérifier avant de se lancer dans les travaux.