L’isolation thermique des combles aménagés ou perdus est un moyen efficace pour réduire la déperdition de chaleur dans une habitation. Cette solution vous permet en effet de réduire jusqu’à 30% la perte d’énergie. Il s’agit donc d’une solution clé pour faire des économies sur votre facture de chauffage, mais aussi pour profiter d’un confort optimal dans le logement. Mais comment procéder pour isoler ses combles ? De nombreuses méthodes existent pour isoler cette partie de la maison de la chaleur et du bruit. Découvrez quelques procédés incontournables pour mener à bien votre projet.

La différence entre les combles aménageables et les combles perdus

Commençons par différencier les combles perdus et aménageables, un facteur important pour déterminer les méthodes d’isolation à adopter. Comme leur nom l’indique, les combles aménageables correspondent aux combles que vous pourrez aménager pour gagner de l’espace. À la fin de vos travaux d’aménagement et d’isolation, vous avez la possibilité de les transformer en un lieu de vie, comme un bureau, ou une chambre supplémentaire. Pour tous vos travaux, vous pouvez recourir aux services de W-Renov, une entreprise de rénovation de l’habitat.

Si vous souhaitez aménager cette partie de votre habitation, il vous est possible de mettre en place des rampants sur la partie inclinée de votre toit. Cette dernière doit être bien étudiée, pour vous procurer plus de confort. Les combles perdus, en revanche, sont non habitables. Ces derniers sont généralement difficiles à aménager à cause de leur faible hauteur sous toiture. Lorsque cette dernière est inférieure à 1,80 m, cela peut vous empêcher de circuler librement. L’accès aux combles perdus est également difficile, voire même impossible.

isolation des combles perdus ou aménagés

L’isolation thermique des combles perdus

La technique à utiliser pour l’isolation de ses combles dépend du type de ces derniers. Les combles perdus sont difficiles à isoler, car ils sont difficiles d’accès et nécessitent donc une méthode d’isolation adéquate. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la méthode de soufflage, qui est la plus adaptée dans ce type de cas. Elle consiste à souffler l’isolant sous forme de flocons en vrac. Vous pouvez accéder à vos combles par l’extérieur de votre toit. Pour ce faire, vous devez enlever certaines ardoises ou tuiles, afin que la machine souffleuse disperse l’isolant dans chaque recoin des combles.

Les flocons sont généralement en laine de verre, en ouate de cellulose ou encore en laine de roche. Les performances de chacun de ces matériaux sont à peu près identiques, mais la capacité isolante varie en fonction de l’épaisseur d’isolant à installer. Si vous avez choisi une épaisseur élevée, votre isolant vous garantira en effet une meilleure isolation thermique. De ce fait, il est conseillé de choisir une épaisseur supérieure ou égale à 30 cm.

Il vous est également possible de procéder à une isolation à l’aide de la pose de rouleaux ou de panneaux. Ce procédé est souvent utilisé pour les combles perdus facilement accessibles. Pour ce faire, il vous suffit d’installer les rouleaux ou les panneaux isolants sur la surface totale de votre plancher. Cette méthode d’isolation vous permet de bénéficier d’un espace de rangement supplémentaire, si vous le souhaitez.

Les matériaux les plus utilisés pour cette méthode sont la laine de roche et la laine de verre. Mais il vous est également possible d’utiliser des isolants écologiques, notamment le lin, la fibre de bois, la laine de chanvre et de coton. Avec un plancher plat, vous avez en plus la possibilité d’installer un pare-vapeur entre vos isolants et votre plancher. Il permet de limiter la pénétration de la vapeur d’eau dans les parois du bâtiment.

L’isolation thermique des combles aménageables

Avec des combles aménageables, deux possibilités s’offrent à vous : une isolation thermique par l’intérieur ou par l’extérieur. L’isolation thermique par l’intérieur est la méthode la plus prisée, grâce à sa facilité de mise en œuvre. Cette méthode consiste à poser des rouleaux ou des panneaux sur les rampants de votre toiture. Toutefois, il faut bien s’assurer d’avoir une hauteur suffisante avant de faire sa pose. La couche d’isolant peut en effet prendre environ 25 cm.

L’installation de l’isolant dépend en grande partie de la charpente de votre habitation. Ils peuvent être installés en dessous, ou entre les chevrons. Pour assurer une isolation optimale, il est vivement recommandé de placer l’isolant entre les 2 couches, sans oublier d’installer un pare-vapeur sous votre matériau isolant.

Il vous est également possible de procéder à une isolation par l’extérieur. Cette méthode est aussi connue sous le terme « sarking ». Ce procédé consiste à placer vos panneaux isolants sur la charpente et à installer votre couverture sur ces derniers. Le grand avantage d’une isolation des combles par l’extérieur est qu’il vous permet de conserver la totalité de votre espace et limite surtout les différents ponts thermiques. Il est toutefois à noter que les travaux sont plus coûteux, à cause de la complexité de l’installation.