Le finlandais Alvar Aalto est l’un des premiers architectes scandinaves à avoir acquis une renommée internationale avant la Seconde Guerre mondiale. Né en 1898 en Finlande centrale, il étudie l’architecture à l’Ecole Polytechnique d’Helsinki. A l’âge de 25 ans, il créé sa propre agence dans la ville où il a grandi à Jyväskylä. A l’aide de son épouse, Aino Marsio, il réalise près de 37 projets en passant du style néo-classique au style international. C’est en 1929, lorsqu’il s’installe à Turku, qu’il créé le Sanatorium de Paimio, pour les tuberculeux : première figure finlandaise de l’architecture moderne et naissance du fauteuil 41. Il attache une grande importance à ce que ses réalisations soient composées de matériaux naturels tels que la brique, le verre ou le bois, héritages de son grand-père ingénieur forestier et amoureux de la nature. Suite à son succès grandissant, il créé la société Artek en 1935, pour fabriquer et distribuer ses propres œuvres. Ses créations d’objets design ont été beaucoup moins mises en avant que ses réalisations architecturales. Il l’explique par le fait que «[ses] meubles sont rarement, sinon jamais, le résultat d’un design professionnel. [Il] les a conçus, pratiquement sans exception, en tant qu’éléments de projets architecturaux». A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il se destine davantage à l’aménagement intérieur et dessine du mobilier et des luminaires design jusqu’à la fin des années 50.

Vase Savoy « Dark Lilac » © Iittala

Devenu un classique aujourd’hui, le tabouret empilable n°60 par Alvar Aalto, créé en 1933, est le reflet des innovations techniques de l’époque. Aalto souhaitait créer une assise en bois qui puisse se ranger facilement, se transporter aisément et, bien sûr, sur laquelle on pouvait s’assoir. Le tabouret n°60 se caractérise par ses trois pieds en forme de « L » permettant la solidité, une assise ronde et un design scandinave. Composé de contreplaqué cintré plaqué de bouleau, il fut largement décliné par la suite : sous forme de chaise avec quatre pieds et un dossier, de table, avec une assise colorée ou laquée… L’originalité de sa forme et le succès qu’il a eu entraîna de nombreuses copies. Le tabouret n°60 par Alvar Aalto a été réalisé pour l’auditorium de la bibliothèque municipale de Viipuri, en Union Soviétique (aujourd’hui Vyborg en Russie). Cet auditorium fut entièrement dessiné par Aalto et est aujourd’hui devenu célèbre, notamment pour son toit en forme de vague.

Le vase Savoy, dessiné en 1937 par Alvar Aalto a été créé dans le but de participer aux concours de l’entreprise finlandaise Iittala. Iittala est spécialisée dans le design des arts de la table et des objets en verre. Le concours a été lancé afin de présenter un produit novateur à l’Exposition Universelle de Paris. Alvar Aalto décida donc de présenter son vase Savoy anonymement et intitula sa création en verre l’«Eskimoerindens skinnbuxa» (signifiant « le haut-de-chausse en cuir de la femme Esquimau« ). Cette collection intemporelle de vase et de coupe aux lignes fluides est devenue un best-seller du design scandinave et nous expose parfaitement les mécanismes qui régissent le travail du verre. Pour réaliser un vase Savoy, il ne faut pas moins de 7 souffleurs de verre ! Alvar Aalto n’a jamais concrètement défini l’utilité de cet objet emblématique, il tenait à ce que chaque personne décide ce à quoi leur servirait ce vase.