La peinture d’un abri de jardin, est spécifique à vos goûts et à l’environnement. Le bois et le métal disposent chacun de leur spécificité. Voici des conseils à suivre pour que tout se passe bien.

A quel moment peindre son abri de jardin ?

 

L’automne et le printemps sont des saisons intermédiaires parfaites. Cela permet d’effectuer une peinture à température moyenne et de profiter d’un ciel couvert.  Il ne faut pas que la période soit humide. De plus, choisissez de travailler la matinée ou l’après-midi pour éviter que la rosée du matin ne vienne humidifier l’ambiance.

 

La couleur de votre abri

 

La peinture abri de jardin ou la lasure vous donne la faculté de personnaliser votre abri de jardin. Dépendamment de vos goûts, vous pouvez choisir :

  • des couleurs vives pour vos envies de fantaisies ;
  • des couleurs vertes ou du brun sombre qui se fondent dans le paysage ;
  • des couleurs claires et naturelle, plus classiques ;
  • des teintes sombres ou froides pour une allure plus contemporaine.

Peindre un abri de jardin : comment faire ?

 

L’intérieur

En fonction de l’usage de votre abri, vous pouvez choisir une peinture lavable ou non. Les peintures à l’eau sont inodores et sèchent vite. Les peintures avec solvants durent longtemps et sont lavables.

 

L’extérieur

L’extérieur de l’abri doit être sécurisé de la pluie, du vent, du soleil, des intempéries comme c’est le cas avec la peinture volets bois. Vous pouvez ainsi choisir :

  • la peinture microporeuse qui s’adapte à l’humidité et surtout qui évite la formation des champignons ;
  • la peinture brillante, fortement recommandée, car elle résiste aux conditions météo, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il neige,
  • les peintures opaques qui peuvent laisser transparaître le relief du matériau ou encore certaines nervures.