Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur un sujet intéressant : l’impact environnemental des briques en terre cuite. Cet excellent matériau de construction présente de nombreux atouts alors quels sont les arguments en faveur de l’écologie ? Laissez-nous vous en dire plus … 

Quel est l’impact environnemental lors de la conception des briques en terre cuite ?

La brique est fabriquée à partir de matières premières naturelles, notamment :

L’argile est formée par des dépôts minéraux qui s’accumulent dans le sol sur une période de quelque 15 000 ans. Au fil du temps, l’eau de pluie élimine toutes les matières solubles des dépôts, laissant de l’argile naturelle et pure. Une fois que l’argile est façonnée et cuite, elle permet de fabriquer des briques extrêmement résistantes qui ont une durée de vie inégalée par les autres matériaux de construction traditionnels. Pour extraire l’argile, la terre arable et les couches supérieures de la terre sont enlevées et mises de côté. Une fois l’argile extraite, ces couches sont remises en place afin que le site puisse à nouveau être utilisé pour l’agriculture ou à d’autres fins. En général, il n’y a aucun signe visible que de l’argile a été extraite d’une zone, sauf que le champ peut se trouver 1 à 2 mètres plus bas qu’auparavant. Le processus d’extraction de l’argile n’a aucun effet négatif sur le sol ou la nappe phréatique. Le seul impact environnemental significatif pendant la phase de production et de traitement des matières premières provient de l’énergie utilisée pour la cuisson. L’argile doit être cuite à des températures supérieures à 1 000 °C pour que la brique soit durable et résistante au gel.

Quel est l’impact environnemental lors de la fin de vie d’une brique en terre cuite ?

La brique est un produit de construction qui dure des centaines d’années sans entretien. Contrairement à d’autres matériaux de construction, elle n’a pas besoin d’être traitée avec des produits chimiques dangereux comme la peinture, les produits de préservation du bois, etc. qui ont un impact négatif sur l’environnement. L’argile ne pose pas de problèmes environnementaux lors de sa démolition ou de son élimination. Toutes les briques sont broyées, recyclées et réutilisées, ce qui réduit le besoin de matières premières fraîches. La très faible proportion envoyée à l’élimination ne pose pas de problèmes environnementaux, car la brique n’a pas d’impact négatif sur le sol ou les eaux souterraines.

De nombreux avantages au-delà d’un faible impact environnemental

Comme la brique a une très longue durée de vie et ne nécessite pas d’entretien, c’est un matériau de construction très économique qui contribue à garantir la valeur de revente élevée des bâtiments en briques. Pour rappel, la brique ne brûle pas. Après un incendie majeur, les murs en briques restent souvent debout et peuvent encore être recyclés sans qu’il soit nécessaire de démolir le bâtiment. En cas d’incendie, le fait que les occupants aient le temps d’évacuer le bâtiment avant qu’il ne s’effondre constitue un élément de sécurité important. Autre point non négligeable, la brique a un effet bénéfique sur le climat intérieur, car la maçonnerie n’émet :

Elle absorbe également :

ce qui signifie qu’elle développe rarement des moisissures. La brique en terre cuite s’intègre complètement dans la nouvelle réglementation environnementale RE 2020. Cette réglementation environnementale intègre non seulement le critère de l’énergie, mais aussi le carbone dit « embarqué » dans sa construction. Le champ d’action de cette nouvelle réglementation est bien plus large que la RT2012. En effet, elle ne tient plus uniquement compte de la performance énergétique du bâtiment, mais prend également en considération l’empreinte environnementale du bâtiment, ainsi que sa capacité à produire de l’énergie. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à vous renseigner sur le site de l’entreprise Bio Bric  qui a récemment mis à jour son site internet avec les dernières informations de la RT2020. Cette entreprise fait en effet le nécessaire au niveau de son processus d’extraction pour réduire son impact environnemental au maximum et ainsi respecter ses engagements écologiques.

 —— 

La durée de vie d’un matériau de construction détermine son impact sur l’environnement – plus il dure longtemps, mieux c’est pour l’environnement. La brique est, à tous égards, un produit hautement durable, d’autant plus lorsque l’extraction d’argile se fait de manière bienveillante et respectueuse de l’environnement. Pour s’aligner au mieux sur ses convictions et son expertise, l’entreprise Bio’Bric met un point d’honneur à ce que son circuit de production soit court, l’argile provient alors de carrières exclusivement françaises.