Depuis quelques années, la maison en container a connu beaucoup de succès. Elle est particulièrement appréciée pour ses coûts maîtrisés, pour sa modularité ainsi que pour ses délais rapides de construction. Il s’agit d’un système constructif facile à réaliser qui n’implique pas de grosses fondations et de gros travaux. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la construction d’une maison en container avant de vous lancer dans cette aventure.

 

Qu’est-ce qu’une maison en container ?

 

Une maison en container ou « maison en conteneur » est une construction modulaire qui a été formée à partir de plusieurs containers maritimes. Ses derniers peuvent être d’occasion ou neufs et sont fixés entre eux par une ossature métallique. Par ailleurs, ils sont généralement disponibles en deux tailles, soit 40 pieds par 8 pieds, soit 20 pieds par 8 pieds. La plus grande dispose d’une surface habitable de 30 m² tandis que la plus petite vous donne 14 m². Pour être aménagés en habitations, ces containers doivent être renforcés en atelier et passer par un processus d’isolation (effectué sur leurs surfaces extérieures et intérieures). Ce n’est qu’après cela qu’ils pourront être installés sur un terrain adapté. Il faut noter que leur aspect industriel peut être totalement ou partiellement invisible en fonction de la finition de la maison en container que vous avez choisi.

 

Comment construire une maison en container ?

 

Voici les étapes à suivre si vous envisagez de construire ce genre d’habitation :

 

Les démarches administratives

Avant de vous lancer dans votre projet, vous devez tout d’abord demander les autorisations nécessaires. Si la surface est supérieure à 20 m², vous devez vous munir d’un permis de construire. Dans le cas échéant, une simple demande d’autorisation de travaux vous suffira.

 

La sélection du container

Déterminez le nombre de containers ainsi que les dimensions que vous voulez avoir. En général, la livraison sur place est incluse dans la vente. Certaines sociétés vous proposent même la réalisation des travaux, en plus d’assurer la fourniture des containers.

 

Le choix du terrain

Choisissez votre terrain selon les critères suivants :

  • l’environnement ;
  • l’exposition ;
  • la viabilisation du terrain ;
  • les plans locaux d’urbanisme, etc.

 

L’orientation de l’habitation

Pour limiter la consommation d’énergie, il est recommandé de bien positionner vos containers sur le terrain. L’objectif est d’obtenir un meilleur apport de lumière naturelle.

 

Le raccordement aux réseaux d’électricité et d’eau

Le coût du raccordement peut varier en fonction de l’éloignement des réseaux. Néanmoins, vous pouvez très bien opter pour des panneaux solaires.

 

La création de la fondation

Il s’agit d’intégrer des éléments métalliques dans la semelle béton. Cela permet de souder solidement les containers. D’autre part, il est aussi possible de les faire monter sur des plots.

 

L’isolation et la création des ouvertures

Donnez une attention particulière à l’isolation pour garantir une très bonne étanchéité ainsi qu’un excellent confort thermique à votre maison en container. Lorsque vous créez les portes et les fenêtres, il est conseillé de soutenir l’intérieur des containers par une ossature en bois.

 

La durée de construction et le prix d’une maison en container

 

Construire une maison en container s’avère très rapide. En principe, la durée de construction varie entre 5 et 7 mois. Concernant le prix, comptez entre 300 et 1 500 euros par container et hors livraison.