La charpente est un élément clé de la structure de votre maison. Elle supporte le toit et a un rôle clé dans la solidité de l’ensemble de la construction. La charpente pour résister face au temps et face aux agressions extérieures doit être traitée. Le traitement est préventif, mais si la charpente est vétuste et présente des dégâts, il faut effectuer des travaux plus importants. Découvrez dans ce guide comment se déroulent des travaux de traitement de charpente.

 

Traitement de charpente, ce qu’il faut savoir

 

Une inspection régulière de votre charpente en bois est conseillée tous les 10 ans. Cette inspection est nécessaire pour vérifier qu’elle soit assez résistante et qu’elle ne soit pas infectée.

 

Quand demander un traitement de charpente ?

Le traitement de charpente est une opération nécessaire qui peut être demandée pour plusieurs raisons. Rendez-vous sur ce lien pour trouver des experts dans le traitement de charpente. Vous pouvez en premier lieu la réaliser à titre préventif, le bois est la matière préférée de certains insectes xylophages, c’est-à-dire ceux qui se nourrissent du bois. Pour éviter une prolifération de ces insectes, un traitement approprié du bois est nécessaire. Un traitement de charpente est également utile pour lutter contre la prolifération de certains champignons qui peuvent se développer sur le bois. Ces champignons peuvent entraîner la pourriture de celui-ci, mais également provoquer des problèmes de santé. Un traitement de charpente peut finalement être nécessaire si vous êtes face à :

 

Comment se déroule un traitement de charpente ?

 

Le traitement d’une charpente respecte un processus bien établi et doit être réalisé par un professionnel.

 

Inspection et identification des menaces

Pour commencer, l’expert devra faire un diagnostic de l’état des charpentes. Il analysera le type de nuisibles, comme la présence d’insectes capricornes ou des termites, ainsi que des champignons et autres moisissures. Il évalue en second lieu l’étendue des dégâts et les zones où le bois est affaibli.

 

Élimination des parties infectées

La seconde partie sera de neutraliser les zones trop attaquées ou trop fragiles. Elles sont retirées de la structure et seront remplacées bien évidemment. Ces parties trop attaquées risquent en effet de faire écrouler l’ensemble de la structure.

 

Préparation de la charpente

La troisième étape sera de nettoyer la charpente pour une meilleure application des produits. Ce nettoyage permet également d’éliminer les champignons et les poussières. Par la suite, la charpente est préparée pour l’injection, des trous d’injection de 3 mm sont effectués sur le long de la charpente à intervalles réguliers.

 

Phase d’injection

La phase d’injection est l’étape primordiale qui servira à neutraliser les nuisibles. Elle se fait en utilisant des produits adaptés et grâce à un pulvérisateur sous pression. Le produit de traitement est injecté jusqu’à ce que le bois soit saturé et pénètre profondément. Une phase de pulvérisation est également effectuée à titre préventif sur la surface du bois.

 

Isolation des zones traitées

Une fois la charpente traitée, il est important de l’isoler afin que le produit fasse effet. Les effets du produit peuvent s’étaler sur plusieurs jours.

 

Réparation et lasurage

Pour finir, les structures manquantes de la charpente sont créées et assemblées sur le reste de la structure. Un lasurage peut être nécessaire pour une meilleure protection.