À travers son style architectural, une maison doit être un endroit confortable, fonctionnel et sécurisé. Dans l’enceinte d’un logement, les déplacements devraient être libres et sans obstacle.

Les personnes handicapées, en fauteuil roulant, ont dû remarquer à quel point il est difficile de se déplacer dans un monde plein d’escaliers. Nous vous montrons comment éliminer ces barrières architecturales en installant un mont-escalier à domicile.

Étapes préliminaires

L’installation d’un monte-escalier est une opération qui requiert de la dextérité et une expertise avérée. La visite d’un professionnel à domicile est donc indispensable pour les raisons suivantes :

En effet, selon le plan de la résidence, un monte-escalier doit idéalement s’adapter à la configuration des marches existantes. Quel que soit le type d’escalier dans votre logement (droit, tournant, colimaçon), la largeur de l’appareil élévateur doit être inférieure à celle de l’escalier. Cela assure l’aisance et la sécurité lors de la mobilité.

À la fin de toutes ces analyses, le technicien peut vous confirmer si l’installation d’un monte-escalier est possible ou non. Ainsi, un devis peut être établi. Sur le site de référence un-monte-escalier.fr, vous trouverez des professionnels qualifiés pour un devis sur-mesure.

Conception et livraison du monte-escalier

Le délai de conception d’un monte-escalier varie en fonction du modèle exigé. À titre d’exemple, la conception d’un élévateur d’escalier prend en moyenne deux semaines. Tandis que pour les élévateurs d’escalier tournant, cela peut prendre jusqu’à six semaines. Toutefois, la conception de ces dispositifs est faite sur mesure pour un meilleur confort pendant le parcours et le pivotement du siège.
La conception d’un monte-escalier doit également tenir compte de l’anatomie de celui qui va en faire usage. Cela permet d’intégrer des options supplémentaires pour garantir la sécurité et un confort adéquat de l’utilisateur. La livraison et l’installation après cette étape sont faites en moins de 24 heures.

L’installation proprement dite

L’installation commence par la fixation des rails sur la rampe ou les marches. Ensuite vient l’installation du moteur qui permet le mouvement du fauteuil. Une fois achevé, il convient de poser le fauteuil lui-même sur le rail. Celui-ci est muni d’une ceinture de sécurité et des accoudoirs.

Bien que l’installation d’un monte-escalier ne soit pas une tâche complexe, cette opération nécessite néanmoins l’intervention d’un professionnel pour un travail minutieux.

Service d’assistance

L’installation d’un monte-escalier exige de la précision. Après installation, le technicien doit donc vérifier le bon ajustement de l’appareil afin d’éviter d’éventuels blocages. Il doit de même expliquer au bénéficiaire le fonctionnement et la manipulation des commandes.

En plus de cela, le technicien prendra soin de notifier à l’utilisateur de l’appareil les mesures de sécurité et les conditions d’entretiens nécessaires. Cela permet d’anticiper les éventuelles pannes.