Le métier de ferblantier est un pilier incontournable dans l’industrie de la construction. Spécialisé dans le travail des métaux, ce professionnel façonne et assemble différents éléments en utilisant principalement le zinc, le cuivre ou encore l’aluminium. Suivez ce guide pour découvrir l’essentiel à savoir sur ce fabuleux métier.

 

Les compétences clés du ferblantier

 

Le ferblantier possède un ensemble de compétences techniques indispensables à la concrétisation de ses missions. D’ailleurs, vous pouvez visiter le site bftoitureferblanterie.ch si vous êtes en quête d’un artisan disposant de ces compétences et proposant ce type de services. Cette plateforme en ligne présente les réalisations, les domaines d’intervention et les coordonnées de l’entreprise B&F Toiture Ferblanterie, spécialisée dans les travaux de ferblanterie et de couverture dans le canton de Vaud et le canton de Genève, en Suisse.

 

Maîtrise des techniques de travail des métaux

Le ferblantier doit être capable de manipuler différents types de métaux et d’utiliser des outils spécifiques afin de façonner les matériaux selon les besoins.

 

Connaissance des normes de sécurité

Travaillant souvent en hauteur, le ferblantier doit respecter des normes strictes de sécurité pour éviter les accidents et les chutes. Il est également crucial de maîtriser les techniques de fixation et d’ancrage pour garantir la stabilité des éléments installés.

 

Sens de la précision et de l’esthétique

Au-delà de son expertise technique, le ferblantier fait preuve d’un sens artistique développé afin de créer des ouvrages esthétiques et harmonieux. 

 

Quand faire appel à un ferblantier ?

 

Recourir à ce professionnel est nécessaire dans diverses situations liées à la construction, la rénovation ou l’entretien de bâtiments.

 

Travaux de toiture et de couverture

Ce professionnel intervient dans la réalisation et la réparation des éléments métalliques de toiture, comme les gouttières, les chéneaux, les noues, les faîtières et les descentes d’eau pluviale. Il assure l’étanchéité et la durabilité du toit.

 

Installation de bardages métalliques

Dans le cadre de la construction ou de la rénovation de façades, le ferblantier est sollicité pour la pose de bardages métalliques. Ce type de revêtement assure une protection efficace contre les intempéries et apporte une touche esthétique moderne aux bâtiments.

 

Fabrication et pose d’éléments architecturaux en métal

L’artisan réalise également des ouvrages métalliques sur mesure, tels que des lucarnes, des cheminées, des marquises, des garde-corps et des ornements décoratifs. Son expertise lui permet de créer des éléments esthétiques et fonctionnels qui s’intègrent harmonieusement à l’architecture des bâtiments.

 

Réparation et entretien des éléments métalliques

En plus de la mise en place, il assure la maintenance, la réparation et le remplacement des éléments métalliques endommagés ou usés. Il effectue des inspections régulières pour détecter les éventuels problèmes et propose des solutions adaptées pour garantir la pérennité des installations métalliques.

 

Conseils et expertise

Le ferblantier offre également des conseils techniques et une expertise approfondie dans le choix des matériaux et des techniques de mise en œuvre. Il accompagne ses clients dans leurs projets de construction ou de rénovation en proposant des solutions sur mesure, en fonction de leurs besoins et de leur budget.

 

Les qualités requises pour devenir un bon ferblantier

 

Devenir un excellent ferblantier exige un ensemble de compétences techniques, artistiques et personnelles, dont principalement :

  • la maîtrise des techniques de travail des métaux : solide connaissance des différents métaux et de leurs caractéristiques ;
  • la précision et la minutie : grande minutie et une attention particulière aux détails ;
  • la créativité et le sens artistique pour concevoir des éléments métalliques esthétiques et harmonieux ;
  • une bonne condition physique : œuvrer en hauteur et dans des positions inconfortables ;
  • le sens du travail en équipe : collaboration avec d’autres artisans, tels que les couvreurs, les charpentiers et les architectes ;
  • le souci de la satisfaction client : à l’écoute de leurs besoins, être capable de les conseiller et de les guider dans leurs choix tout en fournissant une prestation de qualité.

 

Le cursus pour devenir ferblantier

 

Pour devenir ferblantier, plusieurs voies de formation sont possibles, offrant des parcours adaptés aux différentes aspirations et situations :

  • apprentissage en entreprise : débutez en tant qu’apprentis au sein d’une entreprise spécialisée ;
  • formation professionnelle : des écoles et centres de formation professionnelle proposent des cursus spécialisés au métier de ferblantier, en alternance ou à temps plein ;
  • brevet professionnel ou BP Ferblanterie-Couverture : diplôme de niveau CAP/BEP qui permet d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer ce métier ;
  • certificats de qualification professionnelle ou CQP : formations spécifiques débouchant sur des certificats de qualification professionnelle en ferblanterie ;
  • formations spécialisées : en complément des formations de base, il est possible de suivre des formations spécialisées dans des domaines particuliers de la ferblanterie, comme la pose de gouttières, la zinguerie architecturale ou la restauration du patrimoine.