Même si vous êtes un prodige de la musique et que vous excellez à jouer d’un instrument, entendre constamment un instrument bien joué peut déranger vos voisins ou les personnes qui vivent avec vous. Jouer dans l’abri de jardin n’est souvent pas suffisant pour étouffer le son. De plus, cela devient encore plus difficile si vous résidez dans un condo ou si vous partagez un espace de vie avec des colocataires. 

 

En tant que musicien, il faut s’entraîner régulièrement et disposer d’un espace studio personnel est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre. 

 

C’est pourquoi l’insonorisation de votre salle de musique est essentielle pour que les autres ne soient pas dérangés par votre musique. Vous pouvez vous référer aux guides des produits les plus silencieux pour connaître les matériaux d’insonorisation nécessaires pour isoler le bruit de votre pièce ou espace. 

 

L’utilisation de matériaux d’insonorisation permettra d’éviter toute plainte pour bruit de la part des voisins ou des gestionnaires d’immeubles. De plus, l’ajout de matériaux d’insonorisation améliorera l’acoustique de votre espace en éliminant les bruits extérieurs. 

 

Dans cet article, vous trouverez des conseils pour insonoriser votre pièce pour la pratique de la musique.

 

C’est donc une arme à double tranchant ; vous pratiquez tranquillement, loin du bruit de la circulation et de l’environnement tout en ne dérangeant aucun de vos voisins. L’acoustique raffinée permet un meilleur enregistrement si vous souhaitez un jour enregistrer votre chef-d’œuvre depuis le home studio. 

Voici trois étapes faciles pour insonoriser n’importe quel espace.

 

Regardez les interstices

 

Le son se déplace dans l’air, alors regardez autour de la pièce pour trouver le moindre interstice. Le son de vos instruments peut s’échapper par ces interstices. En fermant ces espaces, vous vous assurez que le son reste à l’intérieur. La logique simple derrière cela est que si l’air ne s’échappe pas de la pièce, le son non plus. 

 

Réduire les espaces de porte

 

Les portes ont généralement un espace d’un demi-pouce entre elles et le sol. L’application de balais de porte des deux côtés de la porte réduira le déplacement du son.

 

Couvrir les fenêtres

 

Sceller les fenêtres n’est pas une bonne idée. Utilisez des rideaux épais de haute qualité ou des rideaux insonorisés à suspendre devant les fenêtres. Ces rideaux absorberont le son. Si vous avez le budget nécessaire, investissez dans le moussage des vitres ou utilisez du mastic acoustique.

Si vous n’êtes pas sûr du type de rideaux ou de mousse dont vous avez besoin pour insonoriser la pièce, vous pouvez vous référer aux guides des produits les plus silencieux disponibles en ligne pour déterminer le meilleur produit pour vos besoins. 

 

Réduire le rebond

 

Tout comme la lumière, le son aussi peut se réfléchir sur différentes surfaces. La lumière peut se réfléchir sur un sol brillant, un mur clair, un verre, entre autres choses. Le son peut également se réfléchir sur de telles surfaces, ce qui peut amplifier davantage le son.

Si votre pièce a des surfaces dures, comme des sols en bois dur, des dessus en granit ou simplement des murs typiques, le son rebondira jusqu’à ce qu’il dépense toute son énergie. Cela peut augmenter le trajet du son et amplifier le volume. Mais, il existe de nombreuses façons de limiter la réflexion du son et les échos.

 

Utiliser des textiles

 

Si vous avez un budget limité, recouvrez vos sols de tapis épais. En outre, les murs aussi peuvent réfléchir le son. Ainsi, recouvrir les murs de quelques papiers peints épais est une bonne idée. 

 

Installer des matériaux professionnels

 

Si le budget n’est pas une contrainte, investissez dans des rideaux insonorisants, des revêtements de sol en vinyle, des carreaux muraux et des panneaux acoustiques. 

Évitez d’utiliser des matériaux de bricolage comme l’utilisation de caisses à œufs, de styromousse ou d’un matelas de lit. Ces alternatives moins chères ne vous apporteront aucun résultat car elles ne sont pas efficaces.