Les chaussures de sécurité sont des éléments de protection individuelle (EPI) qui doivent être conformes aux directives européennes. Adaptées aux risques liés au lieu et à l’exercice du travail, elles sont toujours choisies avec soin pour assurer parallèlement le confort nécessaire à une journée de travail. Vous devez vous procurer des chaussures de sécurité dans le cadre de votre travail ou de vos loisirs et vous hésitez devant le grand nombre de modèles disponibles en ligne ? Si vous vous demandez comment sélectionner la bonne paire, suivez notre guide !

Pourquoi porter des chaussures de sécurité ?

De manière générale, les chaussures de sécurité sont conçues pour protéger les pieds des risques d’écrasement ou de perforation, de ceux liés aux chocs, mais aussi des risques chimiques, électriques et thermiques. Les différents modèles ont été créés pour satisfaire à la protection contre des risques spécifiques. Un modèle pour les cuisiniers, exposés à la chute d’objets lourds et aux liquides et objets chauds sera évidemment différent de celui de travailleurs en extérieur, dans un environnement humide. Chaussure de sécurité légère, basses, montantes, sabots, sur-chaussures, bottes… Les chaussures sont fabriquées de façon différente selon la structure des semelles extérieures, la présence de renforts (coques et semelles métalliques), des traitements particuliers (par exemple fongicides) et des matières particulières (isolantes, résistantes au feu…).

Se conformer aux normes existantes

Dans le cadre de l’activité salariée, les chaussures de sécurité sont fournies par l’employeur. En France, elles répondent aux définitions établies par la norme « EN ISO 20345« . Elles sont classées en 7 catégories spécifiques :

Il existe également des normes additionnelles, concernant les semelles résistantes à la chaleur (HRO) ou l’isolation du froid (CI).

Le choix selon le type d’utilisation

Sélectionner un modèle de chaussures de sécurité uniquement en fonction des normes en vigueur n’est pas suffisant. Il convient de considérer les conditions spécifiques de travail et les combinaisons de risques. Vous prendrez aussi en compte le milieu intérieur ou extérieur et la nature du sol (glissant, agressif nécessitant des semelles « dures », etc.). La posture de travail et la mobilité sont deux autres critères à considérer. Que l’on soit debout, accroupi ou assis dans le cadre de la conduite d’engins, la chaussure doit être adaptée aux sollicitations spécifiques de votre métier. Si vous marchez en continu toute la journée, prêtez une attention particulière au moelleux et à la légèreté de la chaussure. Les magasins de bricolage et les commerçants spécialisés proposent de nombreux modèles. À vous de voir lequel vous conviendra le mieux.

L’achat d’un nouveau modèle ou d’une nouvelle marque de chaussures se fait de préférence en magasin afin de pouvoir les essayer. En effet, le confort peut être directement lié à une coupe spécifique intégrant la rigidité des protections. Si vous faites le choix de commander en ligne, prenez garde ! En effet, a plupart des chaussures de sécurité taillent grand. Assurez-vous d’opter pour votre pointure habituelle, voire une taille en dessous. Notre astuce : lorsque vous portez votre nouvelle paire pour la toute première fois, pensez à enfiler de grosses chaussettes pour éviter les ampoules. Côté esthétique, les chaussures de sécurité se déclinent dans un nombre incalculable de modèles. Même si, vous vous en doutez, le style n’est ici pas la priorité, il est tout de même préférable de choisir une paire dont le style vous plaît.

Pour conclure, votre choix dépend de plusieurs facteurs : le niveau de protection nécessaire, le confort et l’esthétique.