Sachez que lorsque vous allez rénover votre maison, vous pouvez faire appel à des professionnels pour les gros œuvres ou effectuer les travaux par vous-même si ce sont de petits détails. Les travaux de peinture par exemple, requiert un mélange de solvants, souvent en haute toxicité, qui requiert une manipulation minutieuse.

Les divers risques encourus pendant les travaux de peinture

Il faut savoir que la peinture est une substance chimique inerte ou en solution dans un solvant avec des pigments de multiples couleurs et avec diverses charges. Il y a deux types de peinture : les peintures à base d’eau et les autres à bases de solvants comme les acétates, les cétones ou aromatiques. La prévention des risques aux travailleurs exposés concerne surtout le mauvais usage du matériel et les caractéristiques des lieux où ils sont appliqués.

Avant la peinture, parfois il est nécessaire de décaper les surfaces abîmées. Cette opération provoquant poussières et vapeur peut agresser la peau et les muqueuses. Si le risque est bel et bien présent lors de l’application des peintures, pour l’environnement, pour la santé humaine, il l’est beaucoup plus car les peintures à base de solvant peuvent engendrer une irritation cutanée ou respiratoire ou encore de l’ébriété.

En cas d’ingestion, il est recommandé de rincer la bouche et d’aérer la pièce. Boire de l’eau en petite quantité et changer de vêtements. En cas d’exposition, laver les yeux à l’eau ainsi que la peau. Cet article vous permettra d’en savoir plus.

Quels sont les détergents et les solvants les plus utilisés après des travaux ?

Tout d’abord, il y a l’acétone qui un solvant de nettoyage servant à retirer les résidus synthétiques comme le reste de peinture. C’est un produit toxique, volatil et inflammable, utilisé comme dissolvant de vernis à ongles ou pour le décapage de meubles cirés. L’ammoniaque est un produit de dégraissage très puissant, qui permet aussi de décaper un mur peint. Après son usage, il est conseillé de ventiler correctement la pièce pour éviter toute inhalation pouvant nuire aux voies respiratoires.

L’eau de javel est un des détergents les plus efficaces. Ayant des propriétés désinfectantes, elle a un effet décolorant. Attention, il ne faut pas diluer avec d’autres produits chimiques comme le nettoyant WC ou un produit anticalcaire au risque de provoquer de fortes concentrations de chlore nocives dans l’air. L’éliminateur de voile de ciment est un nettoyant qui retire les restes de ciment. Il ne faut pas l’utiliser sur des matériaux à base de calcaire car utiliser un solvant contenant des acides va dissoudre le calcaire dans le ciment.

La soude caustique est un des solvants organiques les plus utilisés pour déboucher les conduites. Elle peut toutefois décaper peintures et vernis. Si une exposition survient, elle peut provoquer une irritation et a même des effets cancérogènes. Il y a ensuite la térébenthine, qui sert à nettoyer les pinceaux ou à enlever la cire sur un parquet ou un meuble. On retrouve aussi le thinner qui sert de diluant pour peintures synthétiques, vernis ou produits à base de goudron. On en utilise pour nettoyer les brosses et les pistolet séchés.

Enfin, nous avons le white spirit, qui est liquide pour diluer de la peinture ou de la laque. Utilisé comme nettoyant, son évaporation entraîne des dangers pour les voies respiratoires. Aussi, il y a l’acide chlorhydrique dont les composés chimiques permettent de déboucher les toilettes ou les canalisations et à enlever les restes de ciment.