Si une rénovation peut coûter jusqu’à 1 500 euros par m2, on peut réaliser des travaux pas chers grâce à quelques astuces. Néanmoins, la facture finale variera toujours en fonction de deux critères : la qualité des finitions et le choix des matériaux. Suivez le guide pour une nouvelle maison design à moindre prix.

Demander des devis et comparer-les

Le premier réflexe à adopter quand on projette de faire des travaux est de contacter au moins 3 artisans différents et de leur demander des devis. Malgré tout, si le but est de réaliser une rénovation pas chère, il ne faut surtout pas tomber dans le piège des prix attractifs. En effet, le professionnel le moins cher demeure souvent le moins qualifié. De ce fait, l’astuce est de rechercher le meilleur rapport qualité-prix parmi les offres. Pour ce faire, on peut jeter un œil sur la fiabilité des matériaux proposés par chacun ou encore la cohérence avec les prix du marché.

Rénovation pas chère avec un devis complet

Afin de ne pas se faire avoir une fois le chantier commencé, il est important de tout prévoir dans le devis qu’on signe. Il faudra se méfier d’un artisan qui reste vague dans ses estimations. En règle générale, ce type de professionnel gonflera la facture finale, notamment avec des postes de dépenses qu’il a « oubliés » d’inclure dans le devis initial. Au lieu d’une rénovation pas chère, on se retrouve rapidement avec des travaux extrêmement coûteux. Pour éviter cela, veillez toujours à faire un devis bien exhaustif. Même les petits détails comme le nombre de robinets à changer ne devront jamais être laissés de côté.

Demander des conseils à son entourage

On peut toujours compter sur son artisan pour indiquer les choix à prendre pour une rénovation design qui n’engloutira pas son compte en banque. Mais comme on le sait, personne n’est à l’abri d’un professionnel malhonnête qui suggère à ses clients les matériaux les plus onéreux à leur détriment. Ainsi, au client de toujours rester vigilant et de s’informer sur les travaux qu’il veut effectuer. 

Quand on réfléchit à l’aspect financier de n’importe quels travaux, il faut aussi penser à la durabilité du résultat. Payer moins cher aujourd’hui pour refaire la même rénovation dans quelques mois en revient à dépenser plus. Par exemple, quitte à refaire la salle d’eau, il vaudra mieux opter pour une douche carrelée qu’une de ces cabines low-cost (et pas très design).

Les bons travaux pour une rénovation pas chère

Parmi les astuces à retenir, il faut savoir qu’un simple ponçage et une vitrification d’un vieux parquet reviendront moins chers que l’installation d’un sol en PVC ou d’un parquet flottant. De plus, pour réaliser des économies, il suffit de poser un nouveau carrelage directement par-dessus l’ancien.

Pour une rénovation de salle de bain pas chère, on devra opter pour des carreaux de taille moyenne. En effet, les grands modèles coûtent plus. Si l’on veut se débarrasser d’un papier peint, on peut tout simplement le peindre. Cependant, il devra être encore bien posé.

En rénovation, s’en tenir à l’essentiel

Quand on se lance dans un projet, on a tendance à surestimer nos moyens. Pour faire simple, on veut tout, de la cuisine chic repérée sur Pinterest aux éléments de décoration les plus fantaisistes. S’il est bien normal de vouloir le meilleur pour sa maison, on peut rarement tout se payer. Ainsi, il faut faire le ménage dans sa liste et repérer les travaux prioritaires, ceux dont on a réellement envie ou besoin. De la sorte, on aura la certitude d’être content à la fin des travaux sans avoir un gouffre financier sous les pieds.

Bénéficier des aides de l’État

On peut faire une rénovation pas chère si celle-ci améliore la performance énergétique de sa maison. Dans ce cas précis, on a en effet droit à des aides de l’État. Bien sûr, certains diront que ces travaux ne sont pas les plus glamour. Néanmoins, une nouvelle poêle à bois tient chaud en hiver, mais fera également office de pièce de décoration ultra design dans le salon. Aussi, on aurait tort de ne pas profiter de l’éco-Prêt à taux zéro ou encore des aides de l’ANAH.