On ne peut pas plaire à tout le monde ? C’est pourtant ce que l’on va tenter de faire avec le home staging ! L’idée de ce concept : mettre en scène son intérieur pour le rendre agréable au plus grand nombre, dans le but de vendre son bien immobilier. Simplicité, oui, mais sans pour autant rendre sa déco austère. Voici quelques clés pour mettre en valeur votre intérieur.

Home staging : le concept

C’est aux États-Unis que le home staging prend forme, dans les années 70, sous l’impulsion de Barb Schwarz, agent immobilier et décoratrice d’intérieur. Également prisé dans les pays scandinaves ainsi qu’en Angleterre, ce concept fait désormais son entrée en France, sous le nom de “valorisation immobilière”. Son but : aider à la vente d’un bien immobilier et surtout réduire les délais de vente, souvent longs, et ainsi éviter au maximum les négociations ou baisses de prix. Selon la Fnaim, il faut en moyenne 130 jours pour vendre son logement, un délai que les home stagers professionnels annoncent pouvoir diviser par deux, voire plus. Avéo, réseau de home staging présent en France depuis 2009, affiche des statistiques alléchantes : un délai moyen de vente de 35 jours pour un coût qui représente 2,54% du prix de vente en moyenne. Car si le home staging veut avoir un impact bénéfique sur la vente, les frais engagés ne doivent pas être trop importants : entre 0,5 et 4% du prix de vente. Il ne s’agit pas ici de rénover entièrement son logement, ni de le redécorer, mais bien de le mettre en valeur grâce à des retouches ciblées.

Home staging
Choisissez des teintes neutres pour les murs.

Premières étapes du home staging

Pour maximiser les gains, réaliser soi-même son home staging est encore ce qu’il y a de plus intéressant. Cependant, il peut être difficile de “dépersonnaliser” son propre intérieur et d’avoir un regard objectif sur sa déco. Car il s’agit bien ici de rendre accessible au plus grand nombre son bien foyer et donc d’en éliminer tout ce qui pourrait être jugé de mauvais goût par les futurs acheteurs. Première étape : procéder aux petits travaux impératifs. Changer un carreau de carrelage fissuré, refaire la peinture si elle est écaillée ou jaunie, changer une vieille robinetterie, enlever la moquette usée et remettre le parquet en état… Une fois ces retouches réalisées, ne remettez pas tout en place ! Pensez à désencombrer l’espace. Vous adorez cette vieille armoire normande qui prend la moitié de votre salle à manger ? Il vaut peut-être mieux la remiser pour laisser respirer votre pièce. L’aménagement doit avoir pour but d’éclaircir un maximum la pièce, de faciliter la circulation et de laisser le plus de place au sol possible. Évidemment, un grand coup de ménage s’impose avant les visites, notamment les fenêtres : tout doit briller !

Home staging
Le home staging tend à réduire le délai de vente.

Décorer sans personnaliser

Collections d’assiettes anciennes et de bibelots en tout genre devront impérativement quitter les lieux. Tout comme les nombreux cadres photos et souvenirs kitch ramenés de vos voyages. N’oubliez pas que l’acheteur doit pouvoir se projeter dans votre intérieur –qui deviendra le sien si tout se passe bien ! – et qu’en “dépersonnalisant” votre déco, vous lui permettez de s’approprier plus facilement les lieux. On misera donc sur des couleurs neutres (blanc cassé, beige, gris perle, taupe…) et des matériaux simples, à l’instar du bois (parquet flottant, stratifié…). Il est néanmoins important de ne pas tomber dans l’excès inverse en abandonnant toute harmonie : conservez une cohérence de style (plutôt moderne) et de couleurs entre les pièces est fondamental. Enfin, ne négligez pas l’entrée : c’est la première impression qu’aura votre acheteur… et aussi la dernière !